L’État veut vous encourager à épargner vous-même pour votre pension. Pour ce faire, il offre des avantages fiscaux sur l’épargne-pension. Mais quelles sont les conditions requises pour bénéficier d'une réduction d'impôts ? Et que se passe-t-il lorsque vous atteignez 60 ans ?

  • vous devez avoir au moins 18 ans, mais pas plus de 65 ;
  • la déduction fiscale ne vaut que si vous épargnez pendant au moins 10 ans. Commencez donc avant votre 55ème anniversaire ou prévoyez une durée de 10 ans si vous avez plus de 55 ans;
  • vous ne pouvez introduire dans votre déclaration d'impôts qu’une seule forme d’épargne-pension ;
  • la déduction fiscale de 30 % ne s'applique qu'à un montant épargné de maximum 990 € en 2020 (année d’imposition 2021).
  • Depuis 2018, une formule d’épargne pension « XL » est possible, vous offrant cette fois une déduction fiscale à 25 % pour une prime maximum de 1.270 €/an. Les autres règles applicables à l’épargne pension sont inchangées. Vous pouvez choisir chaque année de verser la prime du montant de votre choix dans votre épargne pension : plus ou moins que 990 €, avec un nouveau maximum absolu de 1.270 €.
    Dès que vous versez 1 € de plus au-delà de 990 € par an, la banque ou la compagnie d’assurance présumera une volonté explicite de votre part d’opter pour le système d’épargne pension “XL”, limitant votre avantage fiscal à 25% sur la totalité du montant versé.
    L’épargne pension “XL” vous permet de réaliser une économie d’impôts annuelle de 317,50 € maximum pour 297 € dans la formule à maximum 990 €.

Quels impôts dois-je payer sur mon épargne ?

Vous bénéficiez d’une réduction d’impôts pour les montants versés. Mais en fin de course, vous devrez payer une taxe sur votre épargne-pension.

Cette taxe s’élève à 8 % et sera récoltée par le fisc auprès de votre banque à votre 60ème anniversaire. Le tarif de 8 % n’est pas calculé sur le capital réellement épargné, mais sur un capital fictif. Son montant dépend de la formule que vous avez choisie.

Vous pourrez poursuivre votre épargne-pension après 60 ans et jusqu’à vos 65 ans. Vous bénéficierez toujours d'une déduction fiscale lors des versements mais vous ne devrez plus payer de taxe finale. Les dernières années, vous pourrez donc bénéficier d'un bel avantage fiscal.

Si vous récupérez votre argent avant votre 60ème anniversaire, vous devrez payer davantage d'impôts : le plus souvent 33%. Le montant de cet impôt peut être supérieur aux montants des réductions d'impôts dont vous avez bénéficié lorsque vous avez placé l'argent dans l'épargne-pension.

Si vous voulez passer de l'assurance épargne-pension à un fonds d'épargne-pension, ou inversement, le fisc va prélever 33% d'impôts. Si vous passez d'une assurance épargne-pension à une autre assurance épargne-pension, ou d’un fonds d’épargne-pension à un autre, vous ne devez par contre pas payer d’impôts.

Nos Spécialistes

christophe-van-bets-churchill-finances Épargne pension | Churchill Finances
Christophe Van BetsAssocié gérantCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." class="sppb-person-email">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel : +32 (0) 2 206 30 11
philippe-brunin-churchill-finances Épargne pension | Churchill Finances
Philippe BruninAssocié gérantCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." class="sppb-person-email">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel : +32 (0) 2 206 30 12